Blog

Tilly O’Neill, traductrice audiovisuelle : « J’aime les traductions casse-tête »


Cette Anglaise de 32 ans est une joueuse. Elle jongle avec les sous-titres et les doublages, et elle aime se cacher ! Au coworking elle s’est trouvée !
Son profil Linkedin

Dans quoi travailles-tu ?
Je suis traductrice audiovisuelle, donc je crée des sous-titres et des traductions pour le doublage. Toujours du français et de l’espagnol vers l’anglais. Je crée aussi des sous-titres anglais pour les sourds et malentendants. De temps en temps, ça m’arrive aussi de préparer des transcriptions, mais uniquement quand c’est chaud à la fin du mois 😉

Qu’est-ce que tu préfères dans ton travail ?
La variété des sujets à traduire et des demandes de mes clients. Et les traductions casse-tête !

En quoi le coworking a changé ta vie ?
Ça m’a permis de :
– ne plus culpabiliser de prendre des pauses dans la journée
– faire un réseau pro et social en France
– mieux connaître ma ville adoptive
– trouver des horaires de travail normaux
– laisser mon travail en dehors de chez moi

……………
« Il nous faut un peu de folie tous les jours.
Sinon on devient dingue ».
……………

Dis-nous tout, quels sont tes talents cachés ?
Justement, je suis très forte en cache-cache et sa version extrême, les sardines (NDLR Un cache-cache à l’envers… Le groupe cherche un seul joueur. Quand un joueur trouve celui qui est caché, il se met avec lui. Le but est de ne pas être le dernier à chercher !).

Qu’aimes-tu faire de ton temps libre ?
Me cacher.

Quelle est la chose la plus folle que tu aies jamais faite ?
Il nous faut un peu de folie tous les jours. Sinon on devient dingue.

Parmi les coworkers, qui aimerais-tu découvrir davantage ?
Cécile car elle est toute nouvelle chez nous. Tellement nouvelle qu’à l’heure actuelle son premier jour à l’Atelier c’est demain 🙂

*Note de la rédaction : Cécile est maintenant à l’Atelier depuis quelques mois et est maintenant membre du Conseil d’administration