Blog

Laure Marandet, journaliste et rédactrice : « J’aime vulgariser l’information, la rendre accessible à tous »

Laure Marandet 1

Avec sa formation de journaliste scientifique et une passion pour l’équitation, Laure Marandet, 39 ans, détonne dans le monde de la presse traditionnelle

Dans quoi travailles-tu et qu’est-ce que tu aimes dans ce travail ?

Je travaille essentiellement dans l’écriture et dans le fait de transmettre l’information. Du coup, ça peut être sous forme de livre, d’article, de rédaction d’entreprise. L’idée, c’est de vulgariser l’information, la rendre accessible à tous. C’est ça que j’aime bien : pouvoir expliquer quelque chose de la manière la plus simple possible.

Tu as commencé comme journaliste scientifique ? 

J’ai à la base une maîtrise en bio et ensuite j’ai fait une formation de journaliste scientifique à l’ESJ de Lille. Mes domaines de prédilection sont essentiellement l’environnement, les énergies renouvelables, les chevaux et l’équitation.

……
« Je chuchote à l’oreille des chevaux.
Et je fais du traîneau à chiens l’hiver. »
……

En quoi le co-working a changé ta vie ?

Et bien, je l’ai un petit peu créé à Lyon ! On s’est rencontré à plusieurs journalistes, nous étions tous un petit peu à l’étroit chez nous. On en avait un peu marre d’être entre le lit et le bureau, de bosser en pyjama et de ne voir personne toute la journée. On avait besoin d’avoir un lieu physique, d’avoir des collègues. On s’est penché sur la question : ça existait un peu en France, mais pas à l’époque à Lyon. On a créé un petit local sur les pentes de la Croix-Rousse, c’est comme ça qu’on a commencé l’aventure co-working. A la base, on l’avait appelé « La boîte à piges », mais nous n’étions pas encore structurés en tant qu’association. C’est quand on a trouvé l’aide de la Macif, qu’on a voulu s’agrandir, qu’on a pu avoir un local à Foch. Et ensuite, on a récupéré ce local, là où on est aujourd’hui à l’Atelier des médias. Et en un an, on est passé de 4 à 50 co-workers. 

Cela t’a aidé professionnellement ?

L’Atelier des médias m’a surtout aidé à structurer le réseau.

As-tu des talents cachés ?

Je chuchote à l’oreille des chevaux (rires). Et je fais du traîneau à chiens l’hiver.

Que fais-tu de ton temps libre ?

La famille, les animaux… Les voyages à l’époque où il n’y avait pas la famille, les animaux (rires).

La chose la plus folle que tu aies jamais faite ?

Partir faire un tour du monde à 22 ans, toute seule avec mon sac à dos, pendant un an et demi.

Que vas-tu faire dans les prochains mois ?

Je vais partir vivre l’aventure au Québec, m’installer là-bas avec mon mari.

Parmi les coworkers, qui aimerais-tu découvrir davantage?

Franck Ribard !!!!!