Blog

Et si on se lançait en tant qu’indépendant, là tout de suite ???

Le 19 mai 2016, l’Atelier des Médias a co-organisé, avec Evolem Citoyen et waoup shaker, la 1ere édition du « freelab », atelier de travail sur la création de son emploi. Retour sur cette soirée d’immersion dans la vie du travailleur indépendant…

Une trentaine de demandeurs d’emploi ont poussé la porte de l’Atelier des Médias jeudi dernier pour une soirée de découverte du statut d’indépendant. Les associations Objectif pour l’Emploi (OPE), Ressort et Solidarités Nouvelles face au Chômage (SNC), ont convié des chercheurs d’emploi ciblés pour leur faire découvrir les réalités du statut d’indépendant, au-delà des rêves et des peurs qu’il éveille souvent.

À leur arrivée, tous les participants ont été invités à poster sur un mur les raisons pour lesquelles ils ne deviendront jamais travailleurs indépendants : peur de l’échec et de l’inconnu, incertitude financière, montagne juridico-administrative, sentiment de solitude, difficulté à gérer son temps… faisaient partie des principaux freins identifiés en début de soirée, joliment mis en valeur par Marie-Lys Errard, illustratrice à l’Atelier des Médias.

news-2016-05-27-atelier-des-medias

Trois témoins ont raconté leur parcours d’indépendant et leur vie actuelle :

  • Olivier, super-héros de la réaction qui a créé sa marque « Super-rédac ».
  • Eva, une trentaine d’années mais déjà au moins 5 vies derrière elle : ingénieur, globe-trotteur, créatrice de son propre bureau d’études, prof de français langue étrangère… et aujourd’hui journaliste indépendante.
  • Et Benoit, ancien séminariste devenu plombier-écolo dans sa propre structure.

Ces 3 témoignages inspirants ont ouvert de premières perspectives et WAOUP SHAKER a pris la main pour passer concrètement à l’action. Bertille, Lola, Maelle, Marla et My-Tien ont animé des tables de travail dans lesquelles se sont répartis les participants. Chaque table a endossé un personnage, riche d’expérience, de ressources mais faisant aussi face à des obstacles. Elles ont travaillé à structurer une offre et à identifier les personnes et organisations sur lesquelles s’appuyer pour passer à l’action. Après 1 heure de travail, chaque table a présenté aux autres sa « success story d’indépendant » avec de jolies histoires, parfois richement illustrées.

1

Pour finir la soirée, un buffet préparé par la Ruche qui dit oui de Lyon 1er, a permis de poursuivre les échanges conviviaux. Avant de partir, les participants ont retiré certains des post-it symbolisant les peurs qu’ils avaient en début de soirée et ont construit juste à côté un nouveau mur avec « les raisons d’y aller ».

Merci à tous les participants, en particulier les demandeurs d’emploi et leurs accompagnants. Un merci également à l’Atelier des Médias et Evolem Citoyen pour nous avoir embarqués dans cette belle initiative. Et un bravo à Lola, Marla, My-Tien et Bertille pour leur 1ère expérience de booster WAOUP, largement couronnée de succès

 

Article publié à l’origine sur le blog de Waoup