Imaginative et pédagogue, Anne-Catherine est passée par plusieurs étapes clés avant de lancer son collectif d’accompagnement d’entrepreneurs. Baptisé 42G2 en hommage au Guide du Voyageur Galactique de Douglas Adams, ce projet a pu mûrir et aboutir grâce à l’ADM. Un lieu de solidarité qui a changé la vie de notre entrepreneuse.

Illustration
Crédit photo : Franck RIBARD – REGARD OBJECTIF® – Photographe – ARCHITECTURE, INDUSTRIE, COMMUNICATION

Anne-Catherine en témoigne volontiers : son collectif d’accompagnement d’entrepreneurs 42G2, c’est l’Atelier des Médias qui l’a poussée à le créer ! Communicante et pédagogue dans l’âme, “AC” a pris goût à l’esprit d’entraide de l’ADM dès son arrivée dans l’association. Soutenir d’autres freelances et les guider pour développer leur activité lui a immédiatement
semblé naturel. « J’ai retrouvé régulièrement les mêmes questionnements en discutant avec les coworkers, et j’ai trouvé intéressant de les rassembler pour y répondre ensemble et partager nos apprentissages avec le plus grand nombre.” .

Avant 42G2, il y a d’abord eu « Bouge ton biz, des outils pour ta boîte ». Une initiative lancée en 2016 avec et pour les coworkers de l’Atelier des Médias. Cette première mouture a permis à Anne-Catherine de poser les fondations d’un projet plus pérenne. “A l’époque, j’organisais des ateliers une fois par mois autour du réseautage, du marketing en ligne… Cela m’a permis de modeler de premières thématiques clés pour les freelances et de faire mûrir
le projet 42G2.” Pour renforcer sa légitimité et s’assurer de vraies bases théoriques en matière d’accompagnement, Anne-Catherine suit une formation en 2021. Tout au long de son parcours, elle peut compter sur le soutien des autres coworkers.

« Le coworking m’a permis de me lancer »

Car malgré son enthousiasme et une vie très remplie, Anne-Catherine a parfois besoin de s’appuyer sur les freelances de l’ADM. Cette communauté la stimule au quotidien, sur le plan professionnel comme personnel. “L’ADM, c’est le cœur de ma vie sociale depuis que j’habite Lyon. C’est la première fois que je fais partie d’un groupe aussi soudé, c’est très enrichissant. Voir un coworking autogéré perdurer comme cela, alors même que ses fondateurs l’ont quitté pour d’autres horizons, cela me met du baume au cœur à chaque fois. C’est la preuve qu’entraide et solidarité sont des valeurs encore d’actualité.”

Aujourd’hui, 42G2 est en plein développement, toujours en lien étroit avec l’Atelier des Médias. Anne-Catherine accompagne notamment Philippe Rahbé, coworker de l’ADM et fondateur du projet Atiab contre le gaspillage alimentaire. Pour elle, “le plus gratifiant est de voir les porteurs de projet avancer et finalement entrer dans le concret grâce à l’accompagnement. Être épaulés leur donne une réelle motivation et des
étincelles dans les yeux ! C’est une super récompense pour moi.”
Enfin, l’art et le développement personnel ont eux aussi une large place dans l’initiative d’Anne-Catherine. 42G2, ce sont donc aussi des résidences créatives qui permettent à tous les participants de développer un projet artistique qui leur est cher. Une manière de proposer un accompagnement sur tous les fronts et un maximum d’épanouissement à ceux qui lui font confiance.